FOOT/D1(J4): SEMASSI#KAKADL SE TERMINE EN QUEUE DE POISSON

De notre envoyé spécial Joachim Soko

Une phase de jeu lors du match Semassi#Kakadl D1(J4)

Les rencontres de la 4ème journée de la D1 se sont globalement bien déroulées sur toute l’etendue du territoire sauf à Sokode où le match Semassi#Kakadl n’est pas allé à son terme, alors que les visiteurs menaient par 2 buts à 1… 

Dans cette partie qui a commencé tambour battant ce sont les visiteurs qui se signalent par leur buteur maison Sylvain KARANGO à la 4′ minutes. Semassi réagit et parvint à égaliser à la 34′ minute, œuvre de AGORO Ashraf. Quelques minutes plus tard, le même Karango, en état de grâce, revient pour signer son doublé. Nous étions à la 39è minute. Le reste du temps Semassi a couru derrière l’égalisation en vain. 

À 15 minutes de la fin, Abdul Akim KOURA, écope d’un 2ème carton jaune, synonyme de rouge. À 10 contre 11, Kakadl change de système pour mieux contenir les assauts répétés de Semassi. 

À la 93′, l’arbitre de la rencontre YENA Donatien siffle en faveur de Semassi un penalty contesté par les joueurs de Kakadl. Après échange avec son assistant AMOUDJI Kodzo qui était en désaccord sur sa décision initiale, l’arbitre annulle le penalty. Cette nouvelle décision révolte joueurs et suporters de Semassi qui ont commencé par lancer des projectiles sur les officiels. Ces derniers, sous la conduite des forces de l’ordre, ont regagné les vestiaires pour ne plus revenir. Le match se termine donc dans une atmosphère tendue avec des blessés et des tirs de gaz lacrymogènes.

Dans la foulée la FTF sort un communiqué pour condamner ces actes dignes d’une autre époque. « La commission de discipline se réunira en urgence pour prendre des mésures provisoires et ouvrir une instruction afin de situer les responsabilités et punir les auteurs de ces actes », peut on lire dans le communiqué.

Malgré les campagnes de sensibilisation organisées ici et là, ces actes regrettables nous rappellent qu’il y a encore du chemin à faire afin d’asseoir le fair play dans nos habitudes. En attendant, les sanctions seront nécessaires pour dissuader et surtout punir qui de droit. Et justement dans ce cas, la commission de discipline de la FTF n’ira pas de main morte.

Catégories :D1, SPORT

Tagué:,