CHAN 2021: ABALO DOSSEH ET SES POULAINS SONT-ILS PRÊTS?

Rencontre amicale Bénin A’ # Togo A’ à Porto Novo (Image@ FTF)

Les Éperviers A’ s’envoleront dans quelques heures pour le Cameroun où ils prendront par au CHAN. Pour cette première participation Abalo Dosseh et ses poulains ne veulent pas jouer dans la peau de petit poucet. Mais ont-ils Les moyens de leurs ambitions ?

Dans une interview accordée juste après le match contre le Bénin, le capitaine Akaté reconnaît qu’il reste du travail à faire. Ses propos corroborent ceux tenus quelques jours plus tôt par le coach Abalo Dosseh qui soulignait lors d’une conférence de presse virtuelle, le manque de temps et les difficultés rencontrées pour pallier les absences des pièces comme Koudagba tragiquement disparu ou les départs de Klousseh Agbozo pour l’Olympique de Béja en Tunisie et de Amatchoutchoui Kagnivi pour Nouadjibou FC en Mauritanie.

Gnama Akaté

Nous avons encore du travail à faire mais nous n’avons plus de temps. Nous allons continuer à préparer notre match contre le Maroc et nous allons prendre les matches un à un. Nous représentons toute une nation et le gouvernement a mis les moyens pour qu’on puisse faire une bonne campagne, nous en sommes conscients et c’est à nous de le prouver sur le terrain. Nous n’allons pas les décevoir.

Le temps n’est donc plus du côté des Éperviers qui devront batailler dur dans un groupe difficile et expérimenté. En effet leurs adversaires totalisent à eux seuls 13 participations dont 5 pour l’Ouganda, 4 pour le Maroc, champions en titre et autant pour le Rwanda.

L’autre handicap pour les Eperviers est le manque de temps de jeu et de fraîcheur physique faute de championnat à cause du COVID-19. Pour leurs adversaires par contre qui se sont vite adaptés à ce mal, les championnats ont repris depuis des semaines déjà ce qui permet à leur joueus d’accumuler du temps de jeu, un détail qui peu s’avérer important.

Abalo Dosseh

Tout se passe bien. Ce n’est pas évident de jauger la forme des joueurs sur des matches d’entraînement. J’ai un match international bientôt et à partir de là je peux jauger de la forme de mon équipe. C’est difficile la perte de Koudagba qui a beaucoup contribué à l’équipe et le départ des deux éléments est difficile à avaler. Mais on ne peut pas l’empêcher. Ils ont trouvé des opportunités et ils sont partis. Il est difficile de les remplacer mais je compte sur ceux à qui j’ai fait appel. D’ici là ils me donneront satisfaction

Le bilan mitigé des préparatifs (5 matches: 2 victoires, 2 nuls et 1 défaite) ne permet pas de jauger de la forme des Éperviers encore moins savoir s’ils sont prêts ou s’ils ont joué les matches amicaux avec réserve afin d’éviter des blessures fâcheuses? Cependant il est certain que le public sportif aura des éléments de réponses après la rencontre Maroc # Togo prévu Lundi 18 Janvier à 16GMT.

Catégories :INTERNATIONAL, SPORT