ELIM CAN 2019/ TOGO-ALGERIE:1-4

Désillusion, amertume, colère… les mots ne suffiront pas pour décrire le sentiment des supporters togolais après la lourde défaite de leur équipe face à l’Algérie lors de la rencontre comptant pour la 5 ème et avant dernière journée des éliminatoires CAN TOTAL CAMEROUN 2019. Une défaite qui condamne les Togolais à l’exploit dans quatre mois…

Riyad Marhez, le bourreau des togolais…

C’est justement par lui que commença le cauchemar togolais. En effet, à la 13e minute, suite à une rétro-passe mal dosée le goal Bassa Djeri est obligé de sortir repousser la balle. Celle-tombe dans les pieds de Riyad Marhez qui d’un lob trouvait la lucarne droite des buts togolais et  ce malgré la tentative de sauvetage de Sadate à la Luis Suarez. D’ailleurs à la 30e ce même Marhez reviendra porter le score à 3-0 d’un tir puissant. Juste avant le latéral droit Youcef Atal récupérait une balle pas trop loin de la ligne médiane et alla battre d’un tir enroulé Bassa Djeri pas trop inspiré, pour le 2-0. Entre temps la reaction des poulains de Claude Le Roy ne s’est pas fait attendre. Mais les mauvaises passes, les contrôles approximatifs et les melanges de pédales ne leur permettent pas de mettre à mal une équipe algérienne solide et sereine. À 3-0 en 30 minutes les togolais étaient sonnés.  

Le Togo condanmé à l’exploit devant le Benin en mars …

La pause ne leur pas apporté grande chose sinon une meilleure organisation et une rage de revenir au score couronnées par le but réducteur de Kodjo Fo-Doh Laba suite à un corner à la 54e puis rien. Dans le temps additionnel, Baghdad Bounedjah grâce à une pichenette  porte l’estocade à 4 et met fin au supplice des Togolais (1-4, 90e+2).

Ce résultat, s’il qualifie les « Fennecs » pour la Can 2019 ne condamne pas pour autant les Togolais. D’ailleurs le technicien français en bon capitaine refuse de quitter le navire, le nid des « Eperviers », en perdition et y croit toujours. Dans quatre mois au Benin, les Togolais seront obligés de gagner au risque de laisser les petits-fils de Gbehanzin filer au Cameroun.

Claude Le Roy, sélectionneur de l’équipe du Togo, après la rencontre :

« On ne va pas se trouver d’excuses. On a perdu après une première demi-heure catastrophique, techniquement. Je ne hurlerai pas avec les loups pour essayer de me défausser d’une quelconque responsabilité, en critiquant les joueurs. Cette équipe peut encore se qualifier en Coupe d’Afrique. Il nous reste un match au Bénin. Je suis persuadé que la pression pourrait être surtout sur les Béninois, à ce moment-là. Je donne rendez-vous après le sixième match, en mars. Je pense que, aujourd’hui, on était trop handicapé face à une équipe d’Algérie qui a eu 100% de réussite. »

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’équipe d’Algérie, après la rencontre :

« Ce match a été assez bien préparé. On n’a pas été surprise par les points forts et les points faibles de cette équipe. Mais je ne dirais pas que ça a été un match facile. Je dis, en revanche, qu’on a bien travaillé. On a juste fait en sorte de leur laisser le moins de possibilités possibles. Les Togolais ont des joueurs de qualités. Mais toute notre équipe a respecté les consignes. En deuxième période, on n’a pas été aussi prolifique qu’en première période, mais sans être réellement mis en danger non plus. On a été très très attentif. Et le score aurait pu être largement plus lourd. »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.